dimanche 27 août 2017

Frozen Tome 1, de Mélissa de la Cruz & Michael Johnston chez Le livre de poche

Frozen Tome 1, de Mélissa de la Cruz & Michael Johnston chez Le livre de poche

 Titre : Frozen Tome 1
 Auteurs :Mélissa de la Cruz & Michael Johnston
 Editeur : Le livre de poche
 Collection :Jeunesse
 Date de sortie :16 Novembre 2016
 Genre :Jeunesse, Science-Fiction
 Nb de pages :416 pages
 Prix : 7€90
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
«La couverture de Nat est grillée. Bientôt, tout le monde saura qu'elle fait partie des « marqués ». Le casino, où elle officie comme croupière, va découvrir qu'elle a volé des jetons... Sans aucun scrupule, elle fait accuser quelqu'un d'autre à sa place : un dénommé Wes qui a beau être joli garçon, n'en demeure pas moins arrogant. Nat, elle, a déjà détourné le regard : elle a assez d'argent pour quitter cet infâme New Vegas plongé dans l'ère glaciaire, et rejoindre le Bleu, là où l'air est pur et la mer azure. Là où des renégats comme elle peuvent vivre en paix. Il suffit juste de payer grassement un mercenaire. Mais le passeur, ô surprise, n'est autre que Wes... Après tout, se dit Wes, un voyage dangereux en compagnie d'une jolie fille ne se refuse pas. »
 
 MON AVIS :
 
J'enchaine. Pour ce livre ci, je dois dire que je le connaissais bien avant de le posséder. Notamment car j'ai déjà lu plusieurs de livres de l'auteur, Mélissa de la Cruz. Je ne me lançais donc pas dans l'inconnu. Toutefois je dois dire que pour celui-ci, j'hésitais un peu à le commencer car j'avais lu pas mal de mauvais avis. Je me demandais donc ce que cela allait donner. Je suis globalement plutôt mitigé. Je remercie toutefois les éditions Le livre de poche pour cet envoi. 

Résumons un peu. La couverture de Nat est grillée. Bientôt, tout le monde saura qu'elle fait partie des « marqués ». Le casino, où elle officie comme croupière, va découvrir qu'elle a volé des jetons... Sans aucun scrupule, elle fait accuser quelqu'un d'autre à sa place : un dénommé Wes qui a beau être joli garçon, n'en demeure pas moins arrogant. Nat, elle, a déjà détourné le regard : elle a assez d'argent pour quitter cet infâme New Vegas plongé dans l'ère glaciaire, et rejoindre le Bleu, là où l'air est pur et la mer azure. Là où des renégats comme elle peuvent vivre en paix. Il suffit juste de payer grassement un mercenaire. Mais le passeur, ô surprise, n'est autre que Wes... Après tout, se dit Wes, un voyage dangereux en compagnie d'une jolie fille ne se refuse pas.

Parlons dans un premier temps des personnages. Nous avons ici deux personnages principaux : Nat et Wes. Nat est une des marqués, c'est-à-dire qu'elle est constamment menacée d'être tué par le gouvernement car elle est différente. Je dois dire que j'ai rencontré de la retenue avec ce personnage. Notamment car à cause de cette différence, celle-ci est froide et à une part de mystérieux. Je ne l'ai pas trouvé très attachante, que ce soit avec nous lecteurs qu'avec les autres personnages. Cela est vraiment dommage pour un personnage principal. Son caractère est également particulier car elle n'a confiance en personne et ne souhaite pas le faire. C'est une jeune fille complétement perdue, en effet celle-ci ne se souvient qu'une partie de son histoire. Elle va chercher à savoir qui elle est, mais de façon très minime. J'avoue avoir manqué de pas mal de détails sur ce personnage, j'aurai aimé en savoir davantage. En ce qui concerne Wes, je ne savais que penser de lui au début de l'histoire. Notamment car le fait qu'il soit ex-militaire et jeune m'a pas mal perturbé. De plus, on ne sait pas grand-chose non plus sur ce dernier. Tout ce que l'on sait c'est qu'il a vécu quelque chose de perturbant dans le passé. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est ainsi. Mais en avançant dans l'histoire, j'ai commencé à l'apprécier et lui à se dévoiler. Cela prend un peu de temps, mais l'on sait au moins ce que l'on doit savoir. J'ai quand même mise un peu de moins de temps pour m'attacher à lui.

Venons-en à présent à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Euhm, c'est là que cela va se compliquer. Dès le début du livre, j'ai eu pas mal de difficultés à rentrer dans celui-ci. Notamment car l'univers est très long à se mettre en place, de même que l'action n'arrive pas avant un bon moment. Déjà je dois bien avouer que je m'attendais complétement à autre chose. La longueur était certes un peu nécessaire car les auteurs nous posent les bases de ce gouvernement et de cette planète après catastrophe. Mais je pense qu'il aurait été intéressant de tout de même intégrer un petit peu plus d'actions dès le début afin d'attraper un maximum les lecteurs. Ce qui m'a également bloqué dans cette histoire, c'est que nous avons la plupart de nos réponses que vers la fin du livre. Le suspense est donc à son comble et plutôt bien mené de la part des auteurs. Ces derniers ont beaucoup d'imaginations pour créer un univers tel que celui-ci. Les auteurs ont décidé (je pense), de faire de ce premier tome, un tome introductif. La suite ira peut-être plus dans les profondeurs.

Mon avis. Je suis plus que mitigé sur ce premier tome. Ce fut une lecture sympathique, mais je n'ai pas réussi à m'attacher à Nat. Toutefois j'ai plutôt bien apprécié le personnage de Wes car l'on en apprend davantage sur lui. En ce qui concerne l'intrigue, celle-ci arrive au compte-goutte. Je pense que ce premier tome est vraiment une introduction et que nos réponses arriveront dans les deux derniers tomes.
 
 NOTATION :

Frozen Tome 1, de Mélissa de la Cruz & Michael Johnston chez Le livre de poche

La pension du bord de mer Tome 1: Et le ciel sera bleu, de Tamara McKinley chez L'Archipel

La pension du bord de mer Tome 1: Et le ciel sera bleu, de Tamara McKinley chez L'Archipel


 Titre : La pension du bord de mer Tome 1: Et le ciel sera bleu
 Auteurs :Tamara McKinley
 Editeur : L'archipel
 Collection :Romans
 Date de sortie :12 Novembre 2015
 Genre :Historique
 Nb de pages :382 pages
 Prix : 22€00
 
 QUATRIEME DE COUVERTURE :
 
« Angleterre, 1939. La vie n'a pas été tendre pour la jeune Sally Turner, 16 ans, qui élève seule son frère de six ans, Ernie, atteint de polio. Leur mère, Florrie, les a abandonnés dès que la guerre a éclaté, et leur père a été appelé sous les drapeaux. Tous deux trouvent alors refuge à Cliffehaven, une bourgade située sur la côte sud de l'Angleterre. Ils y sont accueillis par Peggy Reilly, la propriétaire de la Pension du Bord de Mer et Jim, son mari quelque peu bourru. Sally trouve, auprès de la famille Reilly, un foyer d'adoption qui lui permettra de s'épanouir. Elle obtient un emploi dans une usine de confection d'uniformes, où ses talents de couturière se révèlent. Sally fait de plus la rencontre de John Hicks, un mystérieux pêcheur. Mais la guerre et l'arrivée de Florrie à Cliffehaven menacent ce fragile équilibre.»
 
 MON AVIS :
 
Et oui je suis enfin de retour. J'ai reçu ce livre il y a un petit moment, je me laissai de côté. Car étant une grande amatrice des lectures sur la seconde guerre mondiale, il y a des moments où j'en fais une overdose. Je voulais donc le garder pour un moment où je pourrai réellement l'apprécier. Et ce fus le cas, lorsque j'ai lu ce livre. Je ne connaissais pas du tout l'auteur auparavant, ni ses livres mais j'étais très heureuse de le découvrir. J'ai vraiment apprécié cette lecture et je remercie les éditions de l'Archipel pour cet envoi.

Résumons un peu. Angleterre, 1939. La vie n'a pas été tendre pour la jeune Sally Turner, 16 ans, qui élève seule son frère de six ans, Ernie, atteint de polio. Leur mère, Florrie, les a abandonnés dès que la guerre a éclaté, et leur père a été appelé sous les drapeaux. Tous deux trouvent alors refuge à Cliffehaven, une bourgade située sur la côte sud de l'Angleterre. Ils y sont accueillis par Peggy Reilly, la propriétaire de la Pension du Bord de Mer et Jim, son mari quelque peu bourru. Sally trouve, auprès de la famille Reilly, un foyer d'adoption qui lui permettra de s'épanouir. Elle obtient un emploi dans une usine de confection d'uniformes, où ses talents de couturière se révèlent. Sally fait de plus la rencontre de John Hicks, un mystérieux pêcheur. Mais la guerre et l'arrivée de Florrie à Cliffehaven menacent ce fragile équilibre.

Parlons dans un premier temps des personnages. Notre personnage principal n'est autre que la jeune Sally Turner, 16 ans. J'ai beaucoup apprécié ce personnage. Je l'ai trouvé extrêmement courageuse. Celle-ci m'a vraiment touché et je fus vite attaché à cette dernière. Notamment car elle va jouer le rôle de la mère de substitution pour son frère. On voit rapidement que cela lui tient à cœur, que en même temps elle n'a pas trop le choix. On se rends également compte qu'elle fait passer son frère avant elle. Elle s'oublie complétement et ne prends pas du tout du temps pour elle. Mais elle va rencontrer d'autres personnages très attachants qui vont l'aider dans cette aventure, totalement perturbante pour une adolescente et son jeune frère. J'ai également beaucoup aimé la famille qui va recueillir les deux jeunes gens. On ressent réellement la bonté, la générosité pour ses jeunes. J'ai notamment été très attaché par Peggy. On ressent bel et bien son côté maternel et bienfaisant. Même si celle-ci va également rencontrer quelques incertitudes, elle ne perd jamais espoir.

Venons-en maintenant à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Pour une fois je me suis étonnée. En effet, pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous savez qu'en général je n'accroche pas vraiment quand il s'agit d'une lecture sans réels événements. Et bien ce ne fut pas le cas pour ce livre-ci. J'ai été complétement envouté par l'écriture de l'auteur. Même s'il n'y avait pas réellement d'actions, je n'avais qu'une hâte savoir comment cela allait avancer et se terminer. Je me dois de préciser que ce n'est pas parce qu'il n'y a pas énormément d'actions que le livre est plat ; bien au contraire. Ce qui était fort de la part de l'auteur, c'est que je ressentais réellement ce que sentais les personnages. Cela était d'ailleurs contrôlé d'une main de maitre par l'auteur, c'est-à-dire que ça n'allait jamais dans l'excès et dans le gnangnan. Ce livre raconte la vie de personnages essayant de vivre malgré cette guerre. Certes cela n'a finalement rien d'extraordinaire, mais personnellement j'ai trouvé ça très très bien écrit. L'auteur sait rendre cette vie envoutante, addictive ; et l'on souhaite qu'une chose : continuer à suivre ses personnages et leur vie. Ce qui était intéressant aussi était de voir que l'auteur avait finalement imbriqué le destin d'un personnage avec un ou plusieurs autres. Cela rendait l'histoire surprenante.

Mon avis. Si vous avez d'une lecture envoutante, addictive et surtout sans prise de tête, je vous recommande cette histoire. Les personnages et les l'histoire, l'intrigue sont vraiment bien écrit et sont réellement passionnant. J'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur et j'ai hâte de la retrouver avec la suite. Pour les passionnés de lecture sur la Seconde Guerre Mondiale, je vous conseille réellement celui-ci, vous ne serez pas déçu.
 
 NOTATION :

La pension du bord de mer Tome 1: Et le ciel sera bleu, de Tamara McKinley chez L'Archipel

dimanche 6 août 2017

Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf, de Lian Hearn chez Gallimard

Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf, de Lian Hearn chez Gallimard

 Titre : Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf
 Auteurs :Lian Hearn
 Editeur : Gallimard
 Collection :Romans Ado
 Date de sortie :3 Janvier 2017
 Genre :Jeunesse, Fantasy
 Nb de pages :338 pages
 Prix : 14€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Aux sources du Clan des Otori... Une épopée fantastique dans un Japon médiéval fascinant. Laissé pour mort dans la montagne, le jeune Shikanoko trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques. Il devient «l'Enfant du Cerf». Il parlera aux fantômes et aux esprits protecteurs, il apprendra des hommes et des femmes les plus puissants, il connaîtra le raffinement, l'amour et les sentiments les plus purs, mais aussi la bestialité, la cruauté et les machinations politiques...»

❧ MON AVIS :

Alors, j'ai reçu ce livre il y a un petit moment, mais je l'ai laissé volontairement de côté car je ne pensais pas qu'il collerait avec mes lectures habituelles. En effet, si vous le savez je ne suis pas une grande fan de fantasy, hormis lorsque cela est simple de lecture. En lisant le résumé, j'ai longtemps hésité avant de m'y lancer car j'avais peur que ce soit l'une de ces lectures complexes. Quoi qu'il en soit je me suis finalement lancé, et comme je m'y attendais un peu cela n'a pas fonctionné avec moi. Je remercie tout de fois les éditions Gallimard pour cet envoi.

Résumons un peu. Aux sources du Clan des Otori... Une épopée fantastique dans un Japon médiéval fascinant. Laissé pour mort dans la montagne, le jeune Shikanoko trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques. Il devient « l'Enfant du Cerf». Il parlera aux fantômes et aux esprits protecteurs, il apprendra des hommes et des femmes les plus puissants, il connaîtra le raffinement, l'amour et les sentiments les plus purs, mais aussi la bestialité, la cruauté et les machinations politiques...

Parlons dans un premier temps des personnages. C'est la première chose qui m'a rebuté dans cette histoire, au début du livre on nous met un glossaire avec tous les personnages. Personnellement, j'ai été tellement perdu par le nombre de personnage et leur rôle que cela m'a embrouillé l'esprit parfois. Du coup je devais retourner au glossaire afin de me rappeler qui était qui et quel était rôle, et il s'agit de quelque chose dont j'ai horreur quand je dois tourner les pages afin de m'y retrouver. De plus le personnage de Shikanoko ne m'a absolument pas convaincu, je l'ai trouvé très énervant ; notamment car il est constamment indécis. Il est incapable de prendre une décision. Ce qui toutefois assez drôle ici, c'est qu'il n'est pas réellement un personnage central car les points de vues changent constamment au cours de l'histoire. Shikanoko semble soumis dans cette histoire, tout comme le personnage d'Akihime (même si cela se fait différemment pour ce personnage). Je n'ai pas réussi à m'attacher à qui que ce soit, ni à me sentir toucher. Pour moi aucun personnage ne sort du lot ici.

Venons-en à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Même si le récit est écrit assez gros, les chapitres assez courts et se lit rapidement ; je n'ai malheureusement pas réussi à accrocher à l'intrigue. En effet dès le départ, je me sentais complétement perdue, je ne savais pas trop ce qu'il se passait, ni pourquoi les évènements arrivaient en fait. Toute l'histoire se déroule autour de Shikanoko, mais comme je le disais plus haut avec différents points de vue. Cela aurait pu être intéressant mais ne m'a pas convaincu pour autant. Même si ce livre doit être considéré comme une introduction, j'aurai préfèré qu'il y ait un petit plus d'évènements, d'actions... car je dois dire que je ne me suis pas mal ennuyée. De plus le fait qu'il y ait pas mal de personnages avec des noms japonais que je n'arrive pas à prononcer, de même pour les lieux ; cela me frustrait constamment. En ce qui concerne la plume de l'auteur était plutôt simple à lire, mais n'était pas facile à comprendre à certains moments. 

Mon avis. Cet avis est complétement subjectif car je n'ai jamais été une grande fan de fantasy, ni de la civilisation asiatique. Cela aurait pu être surpasser s'il n'y avait pas autant de personnages, de lieux, de rituels avec des noms asiatique qui me fut difficile à lire à chaque fois. De plus l'intrigue n'était pour ma part pas prenante avec moi. Je ne me suis pas mal ennuyé durant la lecture de ce livre. Je pense toutefois que ce livre peut convaincre les adolescents aimant la fantasy. Je ne pense pas que je lirai la suite mais peut-être pourrai-je tenter un autre livre de l'auteur.

❧ NOTATION :

Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf, de Lian Hearn chez Gallimard

Bilan de Juillet 2017

Bilan de Juillet 2017
 
❧ Livres lu :

-  Jacky Ha-Ha-Haa de James Patterson & Chris Grabenstein (336 pages) - SP
-  Gaspard des profondeurs de Yann Rambaud (304 pages) - SP
-  La bibliothécaire de Gudule (187 pages) - Achat
-  On ne badine pas avec l'amour de Alfred de Musset (95 pages) - Achat
-  Agatha de Françoise Dargent (320 pages) - SP
-  Buzz! de Anne-Gaêlle Huon (208 pages) - SP

 Livres reçus/achetés :

-  Maybe someday de Colleen Hoover  - Achat
-  Confess de Colleen Hoover  - Achat
-  Une vie de Simone Veil  - Achat


Cela fait donc 1450 pages lu ce mois ci et 3 livres reçus/achetés. 

Bilan de Mai 2017

Bilan de Mai 2017
 
Malheureusement pour le moi de Mai, je ne suis pas capable de vous dire exactement tout ce que j'ai lu car je n'ai pas noté. Tout sera rattraper à partir du mois de juin, veuillez m'en excuser.

 Livres lu :

-  Paris-Bagdad de Olivier Ravanello (192 pages) - SP
-  Où vont les couleurs? de Coralie Sando & Nicolas Gouny (20 pages) - SP
-  Les petites z'histoires des z'objets z'amoureux de Sandrine Lhomme (20 pages) - SP
-  La sélection Tome 3: L'élue de Kiera Cass (337 pages) - Achat
-  I am Princess X de Cherie Priest (304 pages) - Achat

 Livres reçus/achetés :

-  Où vont les couleurs? de Coralie Sando & Nicoulas Gouny - SP
-  Les petites z'histoires des z'objets z'amoureux de Sandrine Lhomme - SP
-  I am Princess X de Cherie Priest - Achat
-  Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens de Becky Albertalli - Achat

Cela fait donc 885 pages lu ce mois ci et 4 livres reçus/achetés. 

Bilan de Juin 2017

Bilan de Juin 2017
 
 Livres lu :

-  Billy Brouillard Hors-Série 2 Les comptines malfaisantes de Guillaume Bianco (64 pages) - Emprunt
-  Cadavre exquis de Pénélope Bagieu (124 pages) - Emprunt
-  Camille et Compagnie Tome 3: La guerre des gommes de Sophie Laroche (176 pages) - SP
-  Mademoiselle à la folie! de Pascale Lécosse (128 pages) - SP
-  Shadow House Tome 1: La rencontre de Dan Poblocki (224 pages) - SP
-  Beast of Olympus Tome 1: Un amour de monstre de Lucy Coats (160 pages) - SP
-  Le blog de Gaea Tome 1: La bourse ou la vie in game de Anne-Laure Jarnet, Philippe Cardona (45 pages) - Masse Critique
-  La marraine de guerre de Catherine Cuenca (90 pages) - Achat
-  Lady Helen Tome 1: Le club des mauvais jours de Alison Goodman (568 pages) - SP
-  Une fille au manteau bleu de Monica Hesse (352 pages) - SP

❧ Livres reçus/achetés :

-  Mademoiselle à la folie! de Pascale Lécosse - SP
-  Le blog de Gaea Tome 1: la bourse ou la vie in game de Anne-Laure Jarnet, Philippe Cardona - Masse Critique
-  L'aube sera grandiose de Anne-Laure Bondoux - SP

Cela fait donc 1931 pages lu ce mois ci et 3 livres reçus/achetés. 

samedi 5 août 2017

Gaspard des profondeurs, de Yann Rambaud chez Le livre de poche

Gaspard des profondeurs, de Yann Rambaud chez Le livre de poche


 Titre : Gaspard des profondeurs
 Auteurs :Yann Rambaud
 Editeur : Le livre de poche
 Collection :Aventure
 Date de sortie :26 octobre 2016
 Genre :Jeunesse
 Nb de pages :304 pages
 Prix : 5€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

«Gaspard a treize ans. Gaspard rêve... Il rêve que son père revienne. Car cela fait plusieurs semaines que le père de Gaspard n'est pas rentré à la maison. Alors Gaspard décide de partir, sans en parler à sa mère qui est si triste, en disant seulement à son petit frère : « J'ai décidé d'aller chercher Papa... » Mais Gaspard ne s'en va pas seul. Sur la route, il rencontre un compagnon de voyage pas comme les autres : Honoré, dit Néné, qui devient vite un ami, comme un double-pour-la-vie. Et puis il y a aussi cette autre compagne, cette petite musique au son de laquelle il s'enfonce, chaque nuit, dans un monde parallèle de rêves et de cauchemars. Là, c'est comme un double-de-lui que Gaspard côtoie, avec lequel il va approcher toutes ses peurs, jusqu'à la dernière... Gaspard des profondeurs est le récit unique et inédit en littérature jeunesse de la quête d'un père et de la conquête de soi. Entre roman initiatique et récit d'aventure, la naissance d'un nouveau talent... profond! »

❧ MON AVIS :

Je suis de retour avec cette nouvelle chronique. J'ai reçu ce livre il y a un petit moment. Contrairement à d'habitude, je connaissais déjà l'auteur, en effet j'avais eu la chance de recevoir « Teddy n'a qu'un œil » que j'avais plutôt bien apprécié. De plus, j'avais déjà entendu parlé de ce livre ci. J'étais donc très heureuse de pouvoir lire ce livre et d'en faire mon propre avis. Je dois dire que même deux semaines après, je suis toujours aussi mitigé par ce livre. Je remercie les éditions Hachette, le livre de poche pour cet envoi.

Résumons un peu. Gaspard a treize ans. Gaspard rêve... Il rêve que son père revienne. Car cela fait plusieurs semaines que le père de Gaspard n'est pas rentré à la maison. Alors Gaspard décide de partir, sans en parler à sa mère qui est si triste, en disant seulement à son petit frère : « J'ai décidé d'aller chercher Papa... » Mais Gaspard ne s'en va pas seul. Sur la route, il rencontre un compagnon de voyage pas comme les autres : Honoré, dit Néné, qui devient vite un ami, comme un double-pour-la-vie. Et puis il y a aussi cette autre compagne, cette petite musique au son de laquelle il s'enfonce, chaque nuit, dans un monde parallèle de rêves et de cauchemars. Là, c'est comme un double-de-lui que Gaspard côtoie, avec lequel il va approcher toutes ses peurs, jusqu'à la dernière... Gaspard des profondeurs est le récit unique et inédit en littérature jeunesse de la quête d'un père et de la conquête de soi. Entre roman initiatique et récit d'aventure, la naissance d'un nouveau talent... profond!

Parlons dans un premier temps des personnages. Notre personnage principal n'est autre qu'un adolescent dénommé Gaspard. Ce dernier est très mystérieux, attachant, intelligent, courageux... Il m'a fallu toutefois du temps pour m'attacher à celui-ci, car je ne comprenais pas au départ pourquoi il voulait laisser volontairement son frère avec une mère perdue dans ses pensées. Toutefois plus l'on avance dans l'histoire, plus on le comprend et l'apprécie. Tout comme lui, je voulais comprendre pourquoi son père les avait abandonnés. Je l'ai trouvé très courageux de se jeter dans une aventure comme celle-ci afin de réunifier sa famille. Malgré le fait qu'il s'agit d'un jeune adolescent, j'ai trouvé que celui-ci était très mature. On ressent tout de même son âge dans certaines situations, sa manière de s'inquiéter, de paniquer dans certaines situations... Le deuxième personnage principal n'est autre qu'Honoré, également un adolescent rencontré sur le chemin de Gaspard. Ce dernier est un peu différent de son partenaire, un peu plus direct, un petit plus audacieux, il a un petit peu plus de fougue, mais il est également vulnérable. Cela le rend attachant et touchant tout autant. Leur duo est assez étonnant et est très rafraichissant. Ce sont les deux personnages principaux, certes il y en a d'autres mais ce sont eux qui sont sur le devant de la scène. 

Venons-en dans ce second temps à l'intrigue, l'histoire et l'écriture de l'auteur. C'est cette partie qui fait que je suis mitigé avec ce livre. Si les personnages m'ont bien plu, l'histoire et l'intrigue m'ont un peu perturbé tout au long de ma lecture. Déjà dans « Teddy n'a qu'un œil » avait fait un mix entre réalité et fiction, ce fut encore une fois le cas. C'est ce qui m'a dérangé dans cette histoire car même si les deux étaient liés et nous permette de comprendre le fond de l'histoire ; je dois dire que pour moi la « fiction » prend beaucoup trop le dessus et cela m'a dérangé. Je pense que l'auteur a une très grande imagination car je n'aurais jamais pensé à ce genre d'univers, mais surtout à cette fin totalement inattendue. La plume de l'auteur est quant à elle très fluide, intéressante et se lit très rapidement. On sent que l'auteur a beaucoup d'imagination et raconte son histoire de façon très poétique. L'intrigue en elle-même était intéressante mais le côté fiction m'a dérangé car cela ajoutait un quelque chose pas forcément essentielle pour ma part. Je reconnais le côté poétique qu'a voulu nous induire l'auteur grâce à la fiction, mais cela n'a pas fonctionné avec moi.

Mon avis. Comme vous avez pu le comprendre je suis assez mitigée avec ce livre. J'ai beaucoup apprécié les personnages que j'ai trouvé très attachant, touchant et sympathique. Toutefois, l'histoire et l'intrigue m'ont pas mal perturbé. En effet l'auteur a fait le choix d'un mélange entre fiction et réalité. La fiction amène un côté poétique au message que souhaite passer l'auteur, malheureusement celle-ci est beaucoup trop présente pour ma part. Je crois toutefois que ce livre peut vraiment plaire aux enfants à partir de 9/10 ans. Il me reste encore un livre de Yann Rambaud dans ma PAL, il s'agit de "Jessie des ténébres". Je ne pense pas que je le lirai tout de suite, mais en tout cas il sera lu, c'est sûr.

❧ NOTATION :

Gaspard des profondeurs, de Yann Rambaud chez Le livre de poche