dimanche 6 août 2017

Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf, de Lian Hearn chez Gallimard

Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf, de Lian Hearn chez Gallimard

 Titre : Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf
 Auteurs :Lian Hearn
 Editeur : Gallimard
 Collection :Romans Ado
 Date de sortie :3 Janvier 2017
 Genre :Jeunesse, Fantasy
 Nb de pages :338 pages
 Prix : 14€90

 QUATRIEME DE COUVERTURE :

« Aux sources du Clan des Otori... Une épopée fantastique dans un Japon médiéval fascinant. Laissé pour mort dans la montagne, le jeune Shikanoko trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques. Il devient «l'Enfant du Cerf». Il parlera aux fantômes et aux esprits protecteurs, il apprendra des hommes et des femmes les plus puissants, il connaîtra le raffinement, l'amour et les sentiments les plus purs, mais aussi la bestialité, la cruauté et les machinations politiques...»

❧ MON AVIS :

Alors, j'ai reçu ce livre il y a un petit moment, mais je l'ai laissé volontairement de côté car je ne pensais pas qu'il collerait avec mes lectures habituelles. En effet, si vous le savez je ne suis pas une grande fan de fantasy, hormis lorsque cela est simple de lecture. En lisant le résumé, j'ai longtemps hésité avant de m'y lancer car j'avais peur que ce soit l'une de ces lectures complexes. Quoi qu'il en soit je me suis finalement lancé, et comme je m'y attendais un peu cela n'a pas fonctionné avec moi. Je remercie tout de fois les éditions Gallimard pour cet envoi.

Résumons un peu. Aux sources du Clan des Otori... Une épopée fantastique dans un Japon médiéval fascinant. Laissé pour mort dans la montagne, le jeune Shikanoko trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques. Il devient « l'Enfant du Cerf». Il parlera aux fantômes et aux esprits protecteurs, il apprendra des hommes et des femmes les plus puissants, il connaîtra le raffinement, l'amour et les sentiments les plus purs, mais aussi la bestialité, la cruauté et les machinations politiques...

Parlons dans un premier temps des personnages. C'est la première chose qui m'a rebuté dans cette histoire, au début du livre on nous met un glossaire avec tous les personnages. Personnellement, j'ai été tellement perdu par le nombre de personnage et leur rôle que cela m'a embrouillé l'esprit parfois. Du coup je devais retourner au glossaire afin de me rappeler qui était qui et quel était rôle, et il s'agit de quelque chose dont j'ai horreur quand je dois tourner les pages afin de m'y retrouver. De plus le personnage de Shikanoko ne m'a absolument pas convaincu, je l'ai trouvé très énervant ; notamment car il est constamment indécis. Il est incapable de prendre une décision. Ce qui toutefois assez drôle ici, c'est qu'il n'est pas réellement un personnage central car les points de vues changent constamment au cours de l'histoire. Shikanoko semble soumis dans cette histoire, tout comme le personnage d'Akihime (même si cela se fait différemment pour ce personnage). Je n'ai pas réussi à m'attacher à qui que ce soit, ni à me sentir toucher. Pour moi aucun personnage ne sort du lot ici.

Venons-en à l'histoire, l'intrigue et l'écriture de l'auteur. Même si le récit est écrit assez gros, les chapitres assez courts et se lit rapidement ; je n'ai malheureusement pas réussi à accrocher à l'intrigue. En effet dès le départ, je me sentais complétement perdue, je ne savais pas trop ce qu'il se passait, ni pourquoi les évènements arrivaient en fait. Toute l'histoire se déroule autour de Shikanoko, mais comme je le disais plus haut avec différents points de vue. Cela aurait pu être intéressant mais ne m'a pas convaincu pour autant. Même si ce livre doit être considéré comme une introduction, j'aurai préfèré qu'il y ait un petit plus d'évènements, d'actions... car je dois dire que je ne me suis pas mal ennuyée. De plus le fait qu'il y ait pas mal de personnages avec des noms japonais que je n'arrive pas à prononcer, de même pour les lieux ; cela me frustrait constamment. En ce qui concerne la plume de l'auteur était plutôt simple à lire, mais n'était pas facile à comprendre à certains moments. 

Mon avis. Cet avis est complétement subjectif car je n'ai jamais été une grande fan de fantasy, ni de la civilisation asiatique. Cela aurait pu être surpasser s'il n'y avait pas autant de personnages, de lieux, de rituels avec des noms asiatique qui me fut difficile à lire à chaque fois. De plus l'intrigue n'était pour ma part pas prenante avec moi. Je ne me suis pas mal ennuyé durant la lecture de ce livre. Je pense toutefois que ce livre peut convaincre les adolescents aimant la fantasy. Je ne pense pas que je lirai la suite mais peut-être pourrai-je tenter un autre livre de l'auteur.

❧ NOTATION :

Shikanoko Tome 1: L'enfant du cerf, de Lian Hearn chez Gallimard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire